La cité des chimères – Vania Prates #PLIB2020

  • Editeur : Snag
  • Genre : Fantasy
  • Nombre de pages : 448 pages
  • Prix : 18 €
  • #ISBN9782490151219

Je remercie les éditions SNAG pour l’envoi du ebook aux jurés du PLIB et les organisateurs du PLIB pour leur travail. J’avais adoré Comme l’obsidienne de cette auteure et j’avais très envie de découvrir ce roman.

Résumé de l’éditeur

L’Ancien Monde a disparu. Londres laisse place à Lowndon Fields. Les hommes se sont organisés en guildes, guidés par leurs chi, leur nature profonde : la guilde des marchands, des inventeurs, des alchimistes, des immergeants, des guides. L’homme tâche de vivre en harmonie avec la nature qui est laissée libre d’évoluer à sa guise partout où elle le souhaite : arbres, plantes envahissent les immeubles et les rues. Les animaux sont devenus des Gardiens, protecteurs des hommes et particulièrement respectés. Différentes guildes dirigent le nouveau monde. Grâce aux immergeants, il essaye de comprendre et d’éviter de faire les mêmes erreurs que leur ancêtre. Céleste, une jeune fille de 17 ans et qui ne connaît pas son Chi. Elle rencontre Calissa, une ancienne chimériste, dernière de son espèce. Elle découvre alors la confrérie des Sans Loi.

Ce que j’en ai pensé

Céleste est une jeune femme de 17 ans qui vit à Lowdown Fields. Elle travaille dans la boutique familiale consacrée aux objets de l’ancien monde. Mais un jour, elle croise Calissa qui lui confie une sacoche. En découvrant son contenu, Céleste va faire une grande découverte sur elle-même, qui l’entraînera à Septentria, la grande académie sur laquelle tout un tas de rumeurs circulent.

J’ai beaucoup aimé les personnages. Céleste paraît naïve et passive au début mais elle se révèle être une battante. Calissa est l’une des dernières chiméristes encore vivante. Elle appartient à la confrérie des Sans Loi. Elle est plus âgée que Céleste, ce qui permet de donner un peu plus de maturité dans l’histoire. J’ai aussi apprécié les autres membres de la confrérie des Sans Loi.

L’auteure prend le temps de poser les bases de son univers tranquillement avant d’entrer dans le vif du sujet. C’est appréciable et ça m’a permis de ne pas être perdue dans cet univers. On apprend peu à peu ce que sont les chi, élément primordial dans cet univers. C’est un concept qui m’a paru flou au début mais l’auteure a vraiment su expliquer cette particularité et ses subtilités au fil du roman. Cet univers est post apocalyptique puisque l’ancien monde dont on entend beaucoup parler est le nôtre, celui que nous connaissons actuellement.

On suit les deux héroïnes, différentes, mais liées par la même envie de découvrir certaines choses. Leurs points de vue sont alternés et on a accès à leurs pensées, pour en savoir plus sur les actions qu’elles mènent. Céleste se concentre d’abord sur la maîtrise de son chi mais très vite elle va découvrir que ses capacités vont au-delà de ce qu’elle pensait. Elle va tenter de percer certains mystères. Calissa est en mission secrète à Septentria. Finalement, les affaires de l’une et l’autre vont finir par se mêler pour faire exploser certains secrets. 

A l’histoire principale, différents mystères qui viennent se greffer. J’ai beaucoup aimé ce principe qui donne du rythme au roman. J’ai eu un peu de mal à accrocher au début mais j’ai passé un bon moment avec ce roman. L’intrigue est vraiment bien construite et est plaisante à suivre. Le retournement final est totalement inattendu et m’a beaucoup plu. Je pense que je lirai la suite.

Bonne lecture

2 commentaires sur « La cité des chimères – Vania Prates #PLIB2020 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s