Fashion victime – Juno Dawson

  • Editeur : Pocket Jeunesse
  • Genre : Young Adult/Contemporain
  • Nombre de pages : 528 pages
  • Prix : 18,90 €

J’avais repéré ce roman au moment de sa sortie. J’ai gagné un concours sur instagram sur un calendrier de l’avent donc j’étais très contente de pouvoir découvrir ce roman.

Résumé de l’éditeur

Lorsque Jana devient top-modèle, elle découvre que la réalité du métier n’a rien à voir avec l’image que l’on s’en fait…
Dans un parc d’attractions, Jana, seize ans, se fait repérer par un agent de mannequins. Après hésitation, la jeune fille accepte et signe un contrat. Elle défile bientôt pour les plus grands noms de la mode et évolue dans un milieu glamour mais cruel. Afin de gérer la pression, l’adolescente prend des tranquillisants et des somnifères. C’est le début d’un cauchemar qui poussera Jana à révéler au monde entier combien l’univers de la beauté peut être laid…

Ce que j’en ai pensé

Jana est une lycéenne comme les autres, jusqu’au jour où elle se fait repérer par une agence de mannequinat. Elle hésite puis finit par accepter la proposition et signe un contrat. Elle débute les shooting photos, les défilés de mode, les tournages, tout ça dans un milieu pas si glamour que l’on peut penser. La vie de Jana s’assombrit et elle décide un jour de révéler à tout le monde l’envers du décor.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Jana. Au début je la trouvais un peu passive mais elle évolue très vite, s’adapte très bien à sa nouvelle vie. Son évolution est vraiment un point qui m’a fait aimer ce roman. J’ai aimé la manière dont les choses se déroulent à partir du moment où elle décide de ne pas se taire et de parler sans rien lâcher.

A travers Jana, on découvre le monde de la mode avec d’un côté les paillettes, les défilés et l’argent, et de l’autre la soumission, la malnutrition et la pression. Ce n’est pas vraiment un secret, certains mannequins ne mangent pas ou quasiment pas. Ce qui m’a surtout marqué c’est l’exploitation, voire l’esclavage, de ces filles, jeunes et loin de leur famille donc totalement manipulables et à la merci des agences, photographes, stylistes…

J’ai beaucoup aimé la manière dont le roman est écrit. Certaines pages sont une conversation entre Jana et un personnage mystérieux. On ne sait vraiment qu’à la fin qui est ce personnage et pourquoi on a ces pages insérées avant chaque nouvelle « aventure » de Jana. Et je dois dire que j’ai vraiment apprécié ce concept.

Ce roman aborde aussi le harcèlement et mène vers un mouvement similaire à celui de #metoo. J’ai trouvé que Jana et les filles qui la suivent très courageuses. Je ne veux pas trop en dire mais certains éléments étaient vraiment révoltants, d’autant plus quand on sait que malheureusement, milieu de la mode ou non, cela reflète la réalité dans certains cas. Autre point positif, un personnage masculin très attachant et adorable. 

Le sujet est difficile mais pour ma part je l’ai trouvé bien abordé. J’ai donc passé un très bon moment avec ce roman.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s