Ma raison de respirer – Rebecca Donovan

Ma raison de respirer

Deux ans après avoir brisé le coeur d’Evan, Emma vit désormais en colocation avec trois filles en Californie où elle étudie à l’université de Stanford. Malgré tous ses efforts, elle ne parvient pas à oublier Evan. Quand une boîte pleine de souvenirs est malencontreusement ouverte, la carapace d’Emma se fissure. Pour tenter de chasser tous ses souvenirs qui reviennent la hanter, Emma expérimente différentes solutions : soirées, alcool, garçons, adrénaline.

Ce que j’en ai pensé

C’est le dernier tome de la trilogie et j’étais un peu triste de quitter les personnages. Si vous n’avez pas lu les autres tomes, je vous laisse le lien vers les chroniques du tome 1 et du tome 2.

Dans ce dernier tome, on retrouve Emma en Californie avec des nouveaux personnages et loin de sa meilleure amie Sara. J’étais très contente de retrouver Emma après la fin pleine de suspense du deuxième tome. Les nouveaux personnages apportent un peu de fraîcheur à cette histoire, notamment les colocataires d’Emma qui sont toutes plus différentes les unes que les autres. Pour autant, j’ai trouvé qu’il y avait quelques longueurs au début, j’ai eu du mal à accrocher et à voir où l’auteure nous emmenait sans Evan et Sara aux côtés d’Emma.

Je suis très attachée au personnage d’Emma, même dans les moments où son comportement m’exaspère. J’ai adoré suivre son évolution au cours des trois tomes et ce qu’elle est devenue au début de ce tome n’est pas du tout ce à quoi je m’attendais. Pourtant j’ai aimé connaître ses pensées et voir que sa reconstruction est longue et difficile. Rebecca Donovan a su rester réaliste suite aux événements douloureux qu’Emma a vécu. 

J’ai aimé retrouver le personnage de Sara pendant ce tome. Même si elle n’est pas en Californie avec Emma, elles sont restées en contact et se voient pour les vacances. Un autre personnage va revenir et la tournure que prend l’histoire m’a beaucoup plu. La plume de Rebecca Donovan est toujours aussi addictive. Au milieu du livre on a une double narration. L’auteure alterne le point de vue d’Emma et celui d’un autre personnage. Ce qui est un peu troublant c’est que l’auteure ne mentionne pas si c’est le point de vue d’Emma ou l’autre personnage, c’est au lecteur de le deviner. Cette alternance de points de vue m’a beaucoup plu, ça permet d’avoir les choses sous un autre angle. Bien sûr on apprend aussi ce qu’il s’est passé pendant les deux années qui se sont écoulées.

Ce dernier tome conclut la saga à merveille avec une jolie fin que j’attendais.


Pocket Jeunesse – 576 pages – 18,90 €


Incontournable

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s