Ginette Kolinka, survivante du camp de Birkenau – Ginette Kolinka et Marion Ruggieri

  • Editeur : Rageot
  • Genre : Historique/Témoignage/Jeunesse
  • Nombre de pages : 160 pages
  • Prix : 9,90 €

La période de la seconde guerre mondiale m’intéresse beaucoup. Je suis assez sensible et du coup c’est souvent difficile de lire des témoignages. Celui-ci est destiné à un public plus jeune donc je me suis lancée. Je remercie Netgalley et les éditions Rageot de m’avoir permis de découvrir ce titre.

Résumé de l’éditeur

Arrêtée à 19 ans par la Gestapo en mars 1944 avec son père, son petit frère et son neveu, Ginette Kolinka est déportée à Auschwitz-Birkenau. Elle sera seule à survivre, malgré la faim, le froid, les coups et le travail forcé.
Après une vie de silence, elle a choisi de témoigner et, désormais, selon ses mots, elle va « dans les établissements scolaires pour montrer où mène la haine ».

Ce que j’en ai pensé

Il s’agit d’une adaptation du témoignage Retour à Birkenau de Ginette Kolinka. Cette adaptation est destinée aux enfants/ados. J’ai trouvé le texte très touchant et plutôt sobre. Ginette Kolinka décrit son quotidien dans le camp de Birkenau mais sans apporter trop de détails. C’est un texte fort, émouvant et important.

J’ai eu le coeur serré tout au long du texte parce que j’ai lu d’autres témoignages sur les camps de concentration. Je redoutais les moments de violence, les paroles crues mais non. La violence est présente parce que de toute façon l’ambiance est pesante et violente. Mais son témoignage est « juste » une manière de raconter pour faire comprendre l’enfer vécu sans entrer dans les détails de l’horreur. 

Elle nous livre des moments de sa vie avant les camps, et après les camps avec le dur retour à la vie censée être normale. A la fin de son témoignage, il y a une retranscription d’une rencontre qu’elle a fait avec des élèves dans une école. Son but est simplement de témoigner, de raconter ce qu’elle a vu et vécu, sans agrémenter de détails trop crus. 

Je n’ai pas lu son témoignage publié initialement pour un public plus adulte mais après avoir échangé avec des personnes, ce qui ressort c’est que son témoignage n’est pas fait pour entrer dans les détails de l’horreur. Si vous n’avez jamais lu de témoignage sur les camps de concentration, que le sujet vous intéresse, mais que vous êtes une « âme sensible », vous pouvez vous lancer dans ce récit. Il est accessible à tous. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s