Cogito – Victor Dixen #PLIB2020

  • Editeur : Robert Laffont/Collection R
  • Genre : Science Fiction/Young Adult
  • Nombre de pages : 544 pages
  • Prix : 19,90 €
  • #ISBN9782221241721

J’avais adoré la saga Phobos alors quand j’ai vu que Victor Dixen sortait un nouveau roman je n’ai pas hésité à me le prendreCogito est un one-shot et j’ai adoré ce roman.

Résumé de l’éditeur

Un don du ciel…
Roxane, dix-huit ans, a plongé dans la délinquance quand ses parents ont perdu leur emploi, remplacés par des robots. Sa dernière chance de décrocher le Brevet d’Accès aux Corporations : un stage de programmation neuronale, une nouvelle technologie promettant de transformer n’importe qui en génie.
…ou un pacte avec le diable ?
Pour les vacances de printemps, Roxane s’envole pour les îles Fortunées, un archipel tropical futuriste entièrement dédié au cyber-bachotage. Mais cette méthode expérimentale qui utilise l’intelligence artificielle pour  » améliorer  » la substance même de l’esprit humain est-elle vraiment sûre ? En offrant son cerveau à la science, Roxane a-t-elle vendu son âme au diable ?
Demain, l’intelligence artificielle envahira toutes les strates de la société.
L’ultime frontière sera notre cerveau.

Ce que j’en ai pensé

Roxane a 18 ans et s’apprête à intégrer un stage de programmation neuronale. Grâce à ce stage, elle va pouvoir intégrer toutes les connaissances dont elle a besoin pour décrocher son BAC. Roxane se rend donc aux Iles Fortunées, un archipel où tout est lié aux intelligences artificielles. Toutes les connaissances vont lui être envoyées directement dans son cerveau.

Victor Dixen nous propose une société qui a énormément évoluée. Les robots ont pris une place importante dans le monde. Le chômage monte en flèche, puisque les humains sont peu à peu remplacés par les robots qui peuvent tout faire, ou presque. C’est d’ailleurs ce qui est arrivé aux parents de Roxane. Leur poste a été remplacé par un robot et s’ils ne se sont pas retrouvés au chômage, ils ont régressé dans la hiérarchie de leur entreprise.

J’ai eu un peu de mal avec les personnages. Le point positif c’est que je ne les ai pas confondus et je n’avais pas de mal à les différencier. Roxane est une jeune adulte qui a sombré dans la délinquance depuis quelques années. Certaines de ses réactions m’ont exaspérée, fait lever les yeux au ciel et du coup je ne me suis pas attachée à ce personnage.

Les autres personnages sont assez stéréotypés et détestables pour la plupart. On a notamment la riche héritière superficielle mais qui va quand même se révéler au fil du roman et devenir plus appréciable. J’ai adoré le personnage de Faune par contre. Je le trouvais touchant et très réfléchi.

Sur ces Iles Fortunées, les stagiaires vont pouvoir profiter chaque jour du soleil et faire tout ce qu’ils veulent. C’est la nuit qu’ils recevront toutes les données qu’ils ont à connaître. En gros, ça ressemble à des vacances sauf que chaque matin ils se réveilleront plus intelligent que la veille en connaissant par coeur le programme de philo ou en étant désormais bilingue.

La première partie est un peu longue. Il ne se passe pas énormément de choses, l’histoire commence à se mettre en place tout doucement. Il y a beaucoup d’explications sur le programme que les personnages s’apprêtent à suivre. C’est un peu philosophique mais totalement compréhensible (je n’ai jamais été douée en philo mais j’ai tout compris là ^^). Mais cette partie est vraiment nécessaire pour comprendre la suite de l’intrigue et les enjeux dont ils sera question.

La deuxième partie est beaucoup plus prenante, riche en action, en révélations et en rebondissements. Je ne m’attendais pas du tout à ce que l’intrigue prenne cette tournure et là ça devient très addictif.

Même si notre société n’en est pas à ce point, l’intelligence artificielle commence à prendre de l’ampleur. Dans ce roman, je trouvais que certaines choses étaient fascinantes et impressionnantes. Mais en même temps, l’intelligence artificielle permet tellement de choses que finalement c’en est déroutant et terrifiant.

La plume de Victor Dixen est comme à chaque fois très addictive. J’ai l’impression de regarder un film quand je lis ses romans. La mise en pages et la couverture sont juste magnifiques. Le roman contient des schémas, des pages noires, des petites énigmes au début de chaque partie avec un labyrinthe de lettres. J’ai beaucoup apprécié les clins d’oeil faits à la saga Phobos. Alors ce n’est pas obligatoire d’avoir lu la saga, ce sont juste des petites références « culturelles » on va dire. En bref, j’ai passé un excellent moment avec ce roman. 

Incontournable

2 commentaires sur « Cogito – Victor Dixen #PLIB2020 »

  1. Oh ! Je n’avais pas compris que c’était un one-shot :O Pourtant j’avais lu plusieurs chroniques dessus. Je vais me lancer dedans du coup, car j’aime bien Victor Dixen, mais je trouve que parfois ces séries traînent en longueur… Du coup je n’avais pas trop envie de me lancer dedans. Mais du coup ta chronique m’a fait changer d’avis !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s