Love, Simon – Becky Albertalli

  • Editeur : Le livre de poche Jeunesse
  • Genre : Contemporain/Young Adult
  • Nombre de pages : 352 pages
  • Prix : 6,90 €

Ce roman ne me tentait pas du tout, ni le film d’ailleurs. Mais j’ai pu avoir un exemplaire offert pour l’achat de deux livres de poche donc c’était le moment de le découvrir.

Résumé de l’éditeur

Simon Spier, 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur un chat qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement :
1/ Ils fréquentent le même lycée.
2/ Blue est irrésistible.
3/ Il l’apprécie énormément. (Pour être tout à fait honnête, Simon commence même à être un peu accro.)
Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Marin révèle son secret à la terre entière. Problème réglé ? Pas si sûr…

Ce que j’en ai pensé

Simon correspond depuis quelques temps avec Blue. Tous deux fréquentent le même lycée mais ils ne connaissent pas leur identité respective. Ils s’ouvrent l’un à l’autre et échangent autour de leur homosexualité, de leurs états d’âmes… Simon s’attache à Blue et développe des sentiments à son égard.

J’ai bien aimé le personnage de Simon. On connaît ses pensées, ses doutes, ses craintes et ça m’a permis de mieux le comprendre. J’ai apprécié le fait qu’on ne connaisse pas l’identité de Blue et qu’on puisse aussi chercher qui se cachait derrière ce pseudo. J’avais des doutes mais j’étais très loin d’avoir deviné. Les personnages secondaires sont intéressants mais le mélange des personnalités de cette bande d’amis était trop cliché. 

Le récit alterne l’histoire et les échanges de mails entre Simon et Blue. L’homosexualité est très bien abordée dans ce roman. Le coming-out, le chantage et le harcèlement sont aussi des thèmes que l’on retrouve et que j’ai trouvé bien amenés.

Dès les premières pages, on entre dans le vif du sujet et les premières intrigues se mettent en place très vite. Pourtant j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire. Il y avait quelques longueurs et je me suis pas mal ennuyée. Les dernières pages m’ont plus happées avec la révélation de l’identité de Blue. 

Le livre est plutôt bien écrit, la présence des mails permet de ne pas totalement décrocher mais l’ensemble est trop plat avec trop de longueurs. 

A découvrir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s