J’ai dû rêver trop fort – Michel Bussi

  • Editeur : Presses de la cité
  • Genre : Polar
  • Nombre de pages : 480 pages
  • Prix : 21,90 €

J’ai enfin lu ce roman de Michel Bussi qui me tentait depuis sa sortie. J’ai lu plusieurs romans de cet auteur mais celui-ci est vraiment différent.

Résumé de l’éditeur

Les plus belles histoires d’amour ne meurent jamais.
Elles continuent de vivre dans nos souvenirs et les coïncidences cruelles que notre esprit invente.
Mais quand, pour Nathy, ces coïncidences deviennent trop nombreuses, doit-elle croire qu’il n’y a pas de hasard, seulement des rendez-vous ?
Qui s’évertue à lui faire revivre cette parenthèse passionnelle qui a failli balayer sa vie ?
Quand passé et présent se répètent au point de défier toute explication rationnelle, Nathy doit-elle admettre qu’on peut remonter le temps ?

Ce que j’en ai pensé

Nathy est hôtesse de l’air. On la suit dans ses déplacements à travers deux époques. On voyage avec elle aux quatre coins du monde. Dans le présent, Nathy s’aperçoit que son planning est très similaire à celui d’il y a 20 ans. Les mêmes vols, dans le même ordre, avec un équipage quasi identique. Les coïncidences vont s’enchaîner et plonger Nathy dans ses souvenirs.

On rencontre également Ylian, un personnage atypique et très poétique. Je ne veux pas trop en dire sur lui mais je ne savais pas quoi penser de ce personnage. J‘ai trouvé sa vision des choses parfois bizarre, parfois poétique. 

J’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire au début. Je ne me suis pas vraiment attachée au personnage de Nathy. On la suit sur deux périodes, actuellement et 20 ans plus tôt. C’est d’ailleurs un point fort et un point faible du roman cette alternance présent/passé. En fait c’est ce qui m’a « bloquée » au début de ma lecture. J’avais l’impression de suivre différents personnages alors que c’était le même personnage à deux époques. Mais au fil du roman c’est ce qui rendait les choses aussi addictives. J’avais envie de connaître la suite de ce qui se passait au présent mais je voulais aussi connaître la suite de l’histoire de Nathy 20 ans plus tôt.

Ce roman de Michel Bussi est différent de ses précédents. Il mêle romance, suspense et mystères. Ce mélange des genres s’accordait parfaitement bien. L’intrigue est entêtante. Elle me restait en tête, j’avais envie de replonger dans ma lecture au plus vite.

Dans les derniers chapitres, je m’énervais toute seule parce que je pensais que l’histoire allait prendre une tournure qui ne me plaisait pas. Finalement, j’ai adoré la manière dont Michel Bussi a tourné les événements. Le dénouement de l’intrigue était inattendu. La fin m’a beaucoup touchée et j’en ai même versé quelques larmes. 

J’ai donc beaucoup aimé ce roman malgré un début un peu difficile. Les chapitres courts et l’alternance des temporalités donnent vraiment du rythme à l’histoire (aux histoires d’ailleurs) et rendent le roman addictif. 

Bonne lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s