Mirror mirror – Cara Delevingne & Rowan Coleman

Mirror-mirror

Red, Léo, Rose et Naomi sont quatre adolescents de 16 ans. Leur amour pour la musique les unit et leur permet d’avancer ensemble. C’est d’ailleurs la création de leur groupe Mirror Mirror qui les a rapprochés. Chacun a des problèmes à gérer, d’un point de vue familial ou propre à leur personnalité. Quand Naomi disparaît leur monde s’effondre peu à peu entre incompréhension et colère.

Ce que j’en ai pensé 

Je remercie NetGalley et Hachette Romans pour l’envoi de ce roman. Je le voyais passer depuis quelques temps sur la blogosphère et j’étais surtout curieuse de voir ce que Cara Delevingne avait écrit.

Durant tout le roman on suit les trois amis Léo, Rose et Red à la recherche d’indices pour comprendre ce qui a pu arriver à leur amie Naomi. Quand elle est retrouvée dans un état préoccupant, la colère monte en eux. Ils se mettent alors à fouiller leurs souvenirs pour trouver le moindre signe, le moindre indice de ce qui a pu se passer. Bien sûr, il y a une enquête pour tenter de comprendre ce qui est arrivé à Naomi mais cette enquête se fait sans la police. Les adolescents vont enquêter de leur côté avec l’aide d’Ashira, la soeur de Naomi.

Les personnages sont tous intéressants mais j’ai eu du mal à m’attacher à eux. C’est lorsque leur passé, leurs problèmes et leurs secrets sont dévoilés que j’ai commencé à les apprécier un peu plus. Red a une mère alcoolique et un père absent, Léo a un frère violent et Rose vit avec un lourd secret. L’amitié est un thème important dans ce roman. Celle qui unit ces quatre personnages est atypique mais très forte. Le personnage d’Ashira m’a beaucoup plu dès le début en raison de sa détermination. Elle ne recule devant rien pour obtenir les réponses à ses questions. Même si j’ai eu un léger doute à un moment j’avais deviné le coupable depuis pas mal de temps. Mais cela n’a absolument pas gâché ma lecture, au contraire je ne m’attendais pas du tout à ce dénouement. La fin est surprenante et bouleversante.

Cara Delevingne prévient dans la préface qu’il s’agit d’une histoire qui démontre les épreuves que l’on doit affronter à l’adolescence. En avançant dans l’histoire, la préface m’est revenue en tête et pour moi ce n’est pas du tout l’adolescence de tous. Alors les problèmes familiaux, le harcèlement, l’acceptation de soi, trouver qui on est oui c’est un peu ce que tout le monde vit plus ou moins. Mais là c’est une vision très sombre de l’adolescence qui est montrée, avec une consommation excessive d’alcool et drogue en tout genre. 

J’ai eu du mal à entrer dans l’histoire. Mais une fois que j’étais dedans j’ai trouvé le récit entraînant et les 150 dernières pages étaient addictives. J’ai beaucoup aimé les flashback qui apportent beaucoup au récit. Ce qui fait la force de ce roman pour moi c’est le fait que plusieurs thèmes sont abordés au-delà de l’amitié (famille, harcèlement, homosexualité et d’autres que je ne peux pas révéler sans spoiler). Par contre le langage est un peu vulgaire ce qui est parfois totalement justifié mais par moments c’était un peu trop.

Je suis contente d’avoir pu découvrir ce livre. J’ai passé un bon moment malgré quelques longueurs. 

 


Hachette Romans – 414 pages – 18 €


A découvrir

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s