Les ours mal léchés s’apprivoisent pour Noël – Valentine Stergann

  • Editeur : Hugo Roman poche
  • Genre : Romance
  • Nombre de pages : 457 pages
  • Prix : 7,60 €

Le mois de décembre a été très chargé pour moi et j’ai eu du mal à être active sur le blog. Du coup forcément j’ai du retard dans mes chroniques et je vais vous parler un peu tardivement de mes lectures de Noël. Ce roman me tentait beaucoup et j’ai aimé sans plus.

Résumé de l’éditeur

Malgré un quotidien bien huilé, Irène a l’impression de passer à côté de son destin. Alors, quand elle apprend que la vieille amie de sa grand-mère lui lègue sa maison en Angleterre, elle n’hésite pas et saute seule dans le premier avion, direction Charlestown.
À l’aube des fêtes de fin d’année, elle démarre une nouvelle vie avec de nouveaux voisins : un septuagénaire loufoque, une pétillante serveuse… mais surtout Rudolph, solitaire et bourru, veuf depuis deux ans. Aussi attirant qu’agaçant, cet homme des cavernes se maintient tant bien que mal au-dessus des flots grâce à son fils.
Et si l’étincelante Irène réussissait à le faire sourire à nouveau ? Et si c’était ça, la magie de Noël ? Et s’il suffisait de quelques flocons de neige pour réparer les cœurs ?

Ce que j’en ai pensé

Irène vit avec le même homme depuis plusieurs années. Tout semble parfaitement cadré dans son quotidien sauf un élément qui lui manque cruellement et qui l’obsède. Elle prend du recul et apprend qu’elle est l’héritière d’une vieille amie de sa grand-mère. Elle lui lègue sa maison en Angleterre. Irène n’hésite pas, boucle ses valises et saute dans un avion. Une fois sur lace, elle fait connaissance avec les habitants du village, et plus particulièrement ses voisins : un septuagénaire décalé et un homme bourru qui vit avec son fils.

Les personnages sont attachants. J’ai beaucoup aimé le personnage de Rudolph, qui est un peu bourru, difficile à cerner et mystérieux, et son fils qui est un petit garçon très intelligent et touchant. J’ai aimé découvrir peu à peu leur vie, le passé de Rudolph et ce qui le rend si méfiant et replié sur lui-même.

Le personnage d’Irène m’a un peu moins plus, même si j’ai apprécié sa personnalité. J’avais du mal à comprendre certaines de ses réactions par moments. Sa relation avec Rudolph et son fils est tendre, ainsi qu’avec son autre voisin. D’ailleurs, j’ai adoré ce septuagénaire totalement loufoque, il m’a fait rire et m’a touché. Ce que j’ai vraiment apprécié, c’est le fait que les personnages secondaires ont vraiment de l’importance, ils apportent tous quelque chose à l’intrigue. 

L’intrigue est plutôt mignonne, vraiment digne d’un film de Noël. J’ai beaucoup aimé l’ambiance du petit village anglais qu’on retrouve dans ce roman. Les choses sont plutôt prévisibles mais ça ne gâche pas la lecture. Certains éléments m’ont vraiment tenue en haleine, notamment par rapport à Rudolph.

J’ai mis du temps à le lire, par manque de temps et parce que j’ai fait passer une autre lecture en premier. Du coup je pense aussi que c’est pour ça que j’ai eu du mal à m’attacher vraiment à l’histoire est à l’apprécier dans son intégralité. La plume de l’auteur est fluide et très agréable à lire. J’ai quand même passé un bon moment avec ce roman dont l’histoire est mignonne et doudou pour Noël.

3 commentaires sur « Les ours mal léchés s’apprivoisent pour Noël – Valentine Stergann »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s