Ciao Bella – Serena Giuliano

  • Editeur : Pocket
  • Genre : Contemporain
  • Nombre de pages : 272 pages
  • Prix : 6,95 €

Ce roman me tentait depuis sa sortie en grand format mais c’est finalement à sa sortie poche que je me suis décidée à l’acheter. J’ai passé un excellent moment avec ce livre !

Résumé de l’éditeur

Grandir, pardonner et manger des pâtes.

 » J’ai peur du chiffre quatre. C’est une superstition très répandue en Asie. Le rêve ! Enfin des gens qui me comprennent ! Je devrais peut-être déménager…
– Vous avez beaucoup d’autres phobies ?
– Vous avez combien d’années devant vous ? « 

Anna a peur – de la foule, du bruit, de rouler sur l’autoroute, ou encore des pommes de terre qui ont germé… Et elle est enceinte de son deuxième enfant. Pour affronter cette nouvelle grossesse, elle décide d’aller voir une psy.
Au fil des séances, Anna livre avec beaucoup d’humour des morceaux de vie. L’occasion aussi, pour elle, de replonger dans le pays de son enfance, l’Italie, auquel elle a été arrachée petite ainsi qu’à sa nonna chérie. C’est toute son histoire familiale qui se réécrit alors sous nos yeux…
À quel point l’enfance détermine-t-elle une vie d’adulte ? Peut-on pardonner l’impardonnable ? Comment dépasser ses peurs pour avancer vers un avenir meilleur ?

Attention, la lecture de Ciao Bella pourrait avoir des conséquences irréversibles : parler avec les mains, écouter avec le cœur, rire de tout (et surtout de soi), ou devenir accro aux pasta al dente.

Ce que j’en ai pensé

Anna est très angoissée. Elle suit une thérapie et raconte ses angoisses à sa psy. Elle lui raconte aussi son enfance en Italie, les liens qu’elle entretient avec ce pays et avec ses proches. On la suit sur plusieurs années.

J’ai beaucoup aimé le personnage d’Anna. Elle est attachante et touchante. C’est une femme aux angoisses multiples qui l’empêchent parfois d’avancer. Mais grâce à sa thérapie elle avance progressivement. J’ai aimé suivre son évolution au fil de sa thérapie. 

Chaque chapitre débute avec une conversation qu’elle a avec la psy. J’ai beaucoup aimé cet aspect du roman. Anna aborde des sujets divers et c’était vraiment intéressant. J’ai aimé découvrir l’attachement d’Anna à l’Italie, à sa nonna et découvrir son passé à travers ses flash-back. Le livre est rythmé entre les conversations d’Anna avec sa psy, les flash-back et les moments de vie présents. 

Ce roman est court et se dévore. Il est à mi-chemin entre le roman contemporain et le livre de développement personnel. La plume de Serena Giuliano est douce, poétique, avec des touches humoristiques. Certains passages sont d’ailleurs assez drôles, d’autres moments sont plus touchants et Serena Giuliano les alterne à merveille. 

J’ai adoré ce livre et je suis fan de la couverture (oui c’est purement esthétique…). Serena Giuliano est une auteure que j’ai envie de découvrir davantage.

Incontournable

4 commentaires sur « Ciao Bella – Serena Giuliano »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s