Des bleus au cartable – Muriel Zürcher

  • Editeur : Didier Jeunesse
  • Genre : Jeunesse/Contemporain
  • Nombre de pages : 192 pages
  • Prix : 12,90 €

Je remercie Netgalley et Didier Jeunesse pour m’avoir permis de lire ce roman. Quand j’ai vu ce roman jeunesse qui traitait du thème du harcèlement, j’ai eu de suite envie de le découvrir. J’ai beaucoup aimé ce roman dont l’histoire est bien construite.

Résumé de l’éditeur

La rentrée en sixième n’est pas toujours facile. Dès le premier jour, Ralph fait de Lana son bouc émissaire et tous les moyens sont bons pour la tourmenter. Zélie, elle, préfère regarder ailleurs ; pas question d’être une balance, surtout quand on veut être aimée et populaire dans sa classe. Lana va-t-elle se laisser faire ? Et pourquoi Ralph agit-il ainsi ?Tour à tour, Lana, Ralph et Zélie racontent l’histoire.

Ce que j’en ai pensé

On suit Lana, Ralph et Zélie qui font leur entrée au collège. Zélie et Ralph se connaissent déjà mais Lana est nouvelle. Le jour de la rentrée, Ralph s’en prend à Lana qui devient son bouc émissaire.

J’ai beaucoup aimé ce roman à trois voix sur le thème du harcèlement. Les points de vue des trois personnages s’alternent : on suit la personne harcelée (Lana), le harceleur (Ralph) et une personne témoin du harcèlement (Zélie).

Du point de vue de Lana, j’ai trouvé intéressant de voir la manière dont elle réagit. Le roman est court donc les choses se passent assez rapidement. C’est une jeune fille très douce qui a tendance à se laisser faire jusqu’à un certain point. 

Du point de vue de Zélie, pareil je trouve le cheminement intéressant. Elle évolue au fil des jours et prend conscience des choses. Elle est tiraillée entre son souhait d’être populaire et sa bonne conscience, entre son amitié pour Ralph et sa compassion envers Lana.

Du point de vue de Ralph, les choses sont compliquées. Son comportement n’est pas normal mais en même temps on apprend pas mal de choses sur sa vie personnelle, familiale qui expliquent ses gestes, sans pour autant les pardonner.

Ce que je trouve intéressant dans ce roman, c’est la diversité des points de vue et le fait que l’auteure ne prenne pas vraiment position contre le harceleur. Chacun peut être harcelé mais chacun peut également harceler à son tour. Evidemment que je n’ai pas apprécié Ralph et que je n’étais pas d’accord avec le silence de Zélie, mais du point de vue d’un lecteur enfant, je trouve que ce roman est vraiment bien construit. Je ne vous dis pas comment les choses évoluent dans l’histoire, mais j’ai beaucoup aimé la fin et la manière dont c’est amené.

Le roman se lit très vite et ne manque pas de rythme. Le thème du harcèlement est important et j’ai aimé la manière dont il est abordé. C’est un livre à mettre dans les mains des jeunes collégiens voire plus jeunes. 

Bonne lecture

Un commentaire sur « Des bleus au cartable – Muriel Zürcher »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s