Boo – Neil Smith

  • Editeur : L’Ecole des loisirs
  • Genre : Jeunesse/Fantastique
  • Nombre de pages : 397 pages
  • Prix : 18 €

J’ai reçu ce livre de la part de L’Ecole des loisirs que je remercie. Je l’ai reçu grâce à Christelle du blog Les livres de Tcheny qui fait partie des passeurs (partenaires) de L’Ecole des Loisirs. Chaque passeur peut choisir une autre personne pour recevoir le même roman. Encore merci à elle de m’avoir choisi pour le mois de septembre 😊

Le résumé m’intriguait beaucoup mais malheureusement c’est une petite déception pour moi. Par contre je suis fan de la couverture !

Résumé de l’éditeur

Lorsqu’il se réveille au Village, Oliver « Boo » Dalrymple est à peine surpris. Son cœur malade, croit-il. Mais quelque temps après son arrivée dans cet au-delà réservé aux trépassés de treize ans, le jeune garçon découvre, horrifié, qu’il a été victime d’une fusillade. Pire encore : son assassin pourrait bien se trouver lui aussi au paradis. Avec l’aide de Johnny, un camarade de classe arrivé au Village peu de temps après lui, Boo se lance dans une chasse à l’homme pour retrouver le mystérieux « Gunboy » qui leur a ôté la vie. Mais dans cette antichambre de la mort où les fenêtres brisées repoussent comme par magie et où le ciel demeure éternellement gris, les apparences ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être…

Ce que j’en ai pensé

Olivier Dalrymple, surnommé Boo en raison de son teint pâle, est un adolescent de 13 ans qui se réveillé au Village. Il s’agit en fait d’un au-delà où seuls les adolescents morts à 13 ans se retrouvent. Boo découvre qu’il est mort lors d’une fusillade au collège. Il ne sait pas qui est responsable mais son meurtrier pourrait bien s’être lui aussi réveillé au Village.

Dans ce roman, on va suivre Boo qui découvre sa nouvelle vie au Village. Il lui faut un certain temps pour s’adapter, tout comme il m’en a fallu. J’ai eu beaucoup de mal à me mettre dans le roman, je ne comprenais pas grand chose à l’univers et à son fonctionnement. Il y a beaucoup de longueurs pour décrire ce nouvel environnement mais justement le fait qu’il y ait autant de longues descriptions me perdait. Avec le recul de quelques jours, je pense que le fonctionnement du Village a l’air assez simple mais les longueurs et les descriptions l’ont rendu complexe.

J’ai eu du mal à m’attacher aux personnages. J’ai quand même fini par les apprécier, notamment Boo et Johnny. J’ai aimé la complicité et l’évolution de l’amitié entre les deux garçons.

En dehors de l’univers complexe, pas mal de choses m’ont dérangées. Il y a beaucoup trop de gros mots, dont certaines lettres sont cachées par des petits étoiles. C’était lassant au bout d’un moment, autant les écrire en entier. Mais de manière générale, il y avait trop de gros mots et ça ne servait pas à grand chose de les cacher, autant assumer ce langage dans ce cas. Ensuite il y a pas mal de flashbacks sur la vie de Boo, sa vie sur Terre donc. C’était un peu confus pendant ma lecture, parfois je ne savais pas si on était sur Terre ou au Village. Par contre, le fait que le roman soit écrit comme une immense lettre ou un livre adressé à ses parents est original.

J’ai l’impression, en refermant le roman, d’être passée à côté de l’histoire. Les thématiques abordées étaient intéressantes, notamment sur une vie après la mort et le fait de vouloir revoir ses proches quand on est mort. Les réflexions sur la vie, les choses un peu plus profondes de ce type ne sont pas forcément ce que j’aime dans les romans.

En ce qui concerne l’intrigue, des révélations sont inattendues notamment pour savoir qui a tué Boo et ce qui s’est réellement passé au collège. J’ai été surprise par un élément au milieu du roman. Mais ce qui m’a encore plus surprise, ce sont toutes les révélations des  dernières pages. Malheureusement, si l’intrigue me plaisait, les longueurs cassent le rythme du roman et font retomber le côté qui pourrait être addictif.

Les nombreuses longueurs m’ont un peu noyée dans la lecture et ne m’ont pas permis de pleinement m’immerger dans l’histoire et profiter de ce roman. Ce n’est que mon avis, ce qui m’a paru long peut totalement vous plaire. Malgré mon ressenti plutôt négatif, je pense que ce roman peut être aimé par beaucoup de monde. Ce n’est juste pas le genre de trame que je recherche dans un roman.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s