La vérité sur l’Affaire Harry Quebert – Joël Dicker

Depuis le temps que je vois passer ce livre sur la blogosphère et sur les réseaux sociaux, j’ai fini par l’acheter et enfin le lire. Avec la série qui sort ce soir c’était vraiment temps de me lancer dans cette lecture et je ne suis absolument pas déçue puisque c’est un coup de coeur !

Résumé de l’éditeur

À New York, au printemps 2008, lorsque l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.
Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

Ce que j’en ai pensé

Dans ce roman on suit Marcus Goldman, écrivain d’un premier roman à succès, qui cherche à en écrire un second depuis des mois sans trouver d’inspiration. Il fait alors appel à Harry Quebert, son ancien professeur de littérature devenu un ami. Marcus fait des découvertes sur le passé de Harry et décide d’enfouir cela au fin fond de sa mémoire jusqu’au jour où un corps est découvert dans le jardin de Harry. Ce corps c’est celui de Nola Kellergan, disparue depuis 1975.

Je me suis beaucoup attachée aux personnages de Marcus et de Harry. Marcus est fidèle à Harry, tenace et compte bien prouver l’innocence de Harry, peu importent les menaces  qui planent autour de lui. Harry est très touchant, certaines révélations sur lui peuvent être décevantes mais c’est un humain. J’ai apprécié que les personnages ne soient pas parfaits mais qu’ils soient présentés tour à tour avec des défauts. J’ai eu un peu plus de mal à apprécier le personnage de Nola que je trouve plutôt niais mais en même temps vu son âge c’est plutôt logique. Je ne vais pas parler de tous les personnages, il y en a beaucoup et chacun a son importance dans l’histoire. 

Deux intrigues se mêlent, l’écriture d’un nouveau roman par Marcus Goldman et l’enquête sur la mort de Nola Kellergan. On suit cette enquête à travers Marcus. On se demande qui a tué Nola et pourquoi. Mais on veut aussi savoir ce qui s’est passé durant l’été 1975, et c’est assez riches en rebondissements. Et bien sûr on suit l’avancée du nouveau roman de Marcus. Beaucoup de retours dans le passé permettent d’avancer dans l’enquête au même rythme que Marcus et d’élaborer des théories. Comme je le disais il y a beaucoup de personnages et j’ai fini par soupçonner un certain nombre d’entre eux.

Malgré le grand nombre de pages du livre, je ne me suis pas du tout ennuyée. Les révélations arrivent peu à peu mais même avec ça je restais dans le flou. Les rebondissements s’intensifient au fil de la lecture jusqu’au tout dernier chapitre. Je n’avais absolument pas vu venir le dénouement et c’était très intense à lire.

La plume de l’auteur est très fluide, très agréable à lire et très addictive. Le seul tout petit reproche que je pourrais faire, c’est la longueur des chapitres. Certains étaient un peu long mais comme il y a des retours en 1975 ce n’était finalement pas si dérangeant que je l’aurais pensé.

J’ai adoré l’originalité de la forme du roman. Les chapitres sont inversés, on ne commence pas par le 1 mais par le 31 et chaque page de chapitre possède un petit texte dont on comprend l’intérêt à la fin. Ce livre est un coup de coeur et j’ai hâte de voir la série ce soir (j’avoue c’est surtout pour Patrick Dempsey ^^). D’ailleurs j’ai vu le premier épisode en avant première sur le replay de TF1 et c’était vraiment trop bien !


Editions de Fallois – 672 pages – 22 €
Editions de Fallois poche – 857 pages – 9,20 €


coup de coeur

Publicités

2 commentaires sur « La vérité sur l’Affaire Harry Quebert – Joël Dicker »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s