Elia la passeuse d’âmes – Marie Vareille

Elia la passeuse d'ames

Marie Vareille fait partie de mes auteurs préférés. J’ai lu tous ses romans feel-good et j’avais vraiment hâte de la découvrir dans ce nouveau registre !

Résumé de l’éditeur

Les prophéties n’existent que si quelqu’un a suffisamment de courage pour les réaliser. Elia est une Passeuse d’Âmes, un être sans émotions. Elle doit exécuter ceux qui sont devenus des poids pour la société : vieux, malades, opposants… Mais un jour elle ne parvient plus à obéir aux ordres et s’enfuit dans la région la plus déshéritée du pays, là où les Passeurs d’Âmes sont considérés comme les pires ennemis. Au plus profond d’immenses mines à ciel ouvert, Elia découvrira, telle une pépite, une destinée qui la dépasse.

Ce que j’en ai pensé 

Marie Vareille nous emmène dans le monde de Tasma, une dictature qui divise la population en différentes catégories. Parmi elles, les kornesiens dont Elia, 15 ans, fait partie. Elle est une passeuse d’âmes c’est à dire qu’elle euthanasie ceux qui sont trop vieux, dangereux ou considérés comme devenus inutiles à la société. Mais un jour tout bascule pour Elia. Elle va aider un jeune Nosoba, la caste inférieure, à s’enfuir et ainsi échapper à la mort. Accusée de trahison elle va devoir fuir.

J’ai beaucoup aimé cette dystopie. L’univers se met en place tranquillement au début de manière à ce que le lecteur ne soit pas perdu.

Le personnage d’Elia est très attachant. Elle est courageuse, avec une volonté de fer pour affronter les événements qui l’attendent. En même temps c’est un personnage autour duquel il y a beaucoup de mystères. Elle va rencontrer Tim, Solstan et Arhia pendant sa fuite. Ils vont vite devenir des amis et leur présence auprès d’elle sera indispensable. J’ai beaucoup aimé ces trois personnages avec un petit faible pour Solstan (même si j’adore Tim presqu’autant).

Comme je le disais il y a beaucoup de mystères autour d’Elia. On a très peu de réponses sur tous ces mystères dans ce premier tome même si on commence à se douter de certaines choses. J’ai beaucoup aimé découvrir les Nosobas et leurs conditions de vie.

La plume de Marie Vareille est très addictive. Elle change de registre et c’est une réussite ! Cette dystopie est très bien construite. Marie Vareille nous propose de découvrir les lois du régime à travers les personnages et des extraits de texte parsemés au fil des pages et c’est très fort. La fin est très prometteuse pour la suite que j’ai hâte de lire pour connaître la suite des aventures d’Elia.


Pocket Jeunesse – 320 pages – 16,90 €


Incontournable

Publicités

2 commentaires sur « Elia la passeuse d’âmes – Marie Vareille »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s