A durée déterminée – Samantha Bailly

A durée déterminée

Je remercie tout d’abord Léa et Le livre de poche pour l’envoi de ce livre. J’avais adoré Les Stagiaires (la chronique ici) et j’avais vraiment hâte de connaître la suite.

Résumé de l’éditeur

Pyxis ! Une entreprise novatrice, audacieuse, dynamique, pilier du marché du divertissement. Le rêve de tout jeune diplômé – du moins en apparence.
Pour Ophélie, le CDD est une corde raide. Si elle parvient à garder l’équilibre, sa place chez Pyxis sera acquise. Bien sûr, il lui faut composer avec ses amours en friche, ses amis en galère, et le manque de soutien familial. Mais elle est bien décidée à réaliser son rêve.
Pour Samuel, le CDD est un accident. Abattu par la dépression avant d’avoir pu terminer sa thèse, il a postulé à tout hasard pour un job chez Pixis, qui lui permettrait au moins de ne plus squatter chez sa soeur. Surpris d’avoir été retenu, il s’engage sur cette nouvelle voie d’un pas hésitant.
Elle sait exactement ce qu’elle veut faire. Lui n’en a aucune idée. D’un extrême à l’autre se dessine le portrait de la génération Y, pour qui tout semble à durée déterminée…

Ce que j’en ai pensé

Dans ce deuxième tome on suit Ophélie qui vient d’obtenir un CDD chez Pyxis. On la retrouve exactement là où on l’avait quittée dans Les stagiaires. Ophélie est ravie de ce contrat et vise maintenant l’obtention du CDI. A côté, on suit un nouveau personnage, Samuel, lui-aussi en CDD chez Pyxis. Il est arrivé là un peu par hasard et ce n’est pour lui qu’une étape en attendant de reprendre ou non sa thèse qu’il a laissé de côté sans pour autant l’abandonner.

J’ai adoré retrouver Ophélie, je l’avais bien appréciée dans le premier tome, elle est toujours autant attachante. J’ai eu un peu de mal à m’attacher à Samuel mais je l’ai trouvé très touchant. Samantha Bailly aborde le sujet de la dépression, à travers ce personnage, de manière très juste, avec sensibilité et émotion. On retrouve également d’autres personnages du premier tome, chez Pyxis ou non, et c’était un plaisir d’avoir de leurs nouvelles après la période de stage. Par contre, un des personnages du premier tome m’a un peu manquée.

Ce livre est avant tout une histoire de vie avec les problématiques de la vie courante auxquelles chacun peut s’identifier. Divers sujets sont traités, toujours avec justesse, que ce soit la dépression, l’amitié ou l’amour. Le sujet central reste la vie professionnelle et les ambitions de chacun de nos deux personnages. La vie en entreprise est décrite de manière objective avec les bons et les mauvais côtés. Tout au long du livre j’ai espéré avec Ophélie pour l’obtention de son CDI et avec Samuel pour qu’il trouve sa voie et fasse les meilleurs choix pour lui. Ce qui m’a plu aussi c’est de découvrir un peu plus d’autres personnages de Pyxis comme Caroline Tranchant. On la découvre à un moment sous un nouveau jour, une femme avec ses forces, ses failles et ses blessures.

Encore une fois, le point de vue de deux personnages (Ophélie et Samuel) est alterné. C’est un procédé que j’aime beaucoup, cela permet au lecteur de mieux cerner les personnages et de mieux comprendre leurs réactions et leurs ressentis. La plume de Samantha Bailly est très fluide et addictive. Je n’ai pas vu les pages défiler. La fin de ce deuxième tome est plein de promesses pour le dernier tome de la trilogie.


JC Lattès – 486 pages – 18€
Le livre de poche – 448 pages – 7,90 €


Incontournable

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s