Le voleur d’ombres – Marc Lévy

Le voleur d'ombres

Marc Lévy est un auteur que j’aime lire de temps en temps. J’avais ce livre depuis pas mal de temps dans ma PAL et je me suis dit qu’il était temps de le sortir.

Résumé de l’éditeur

Enfant, il vole les ombres de ceux qu’il croise… et chacune de ces ombres lui confie un secret.
Malgré lui, il entend les rêves, les espoirs et les chagrins de ceux qu’il aime. Que faire de cet étrange pouvoir… ?
Quelques années plus tard, le « voleur d’ombres » est devenu étudiant en médecine… Est-il encore capable de deviner ce qui pourrait rendre heureux ses proches, comme Sophie avec laquelle il étudie la médecine, ou Luc, son meilleur ami, qui voudrait changer de vie ?
Et lui, sait-il où le bonheur l’attend ?

Ce que j’en ai pensé

J’étais très contente de lire ce livre qui est assez court mais malheureusement j’ai un avis assez mitigé.

On suit un petit garçon dans la première partie du roman, qui devient adulte dans la seconde partie. Ce personnage est le narrateur mais on ne connaît pas son prénom. Ce garçon a la particularité de pouvoir voler l’ombre de ceux qu’il croise et de leur parler. Cette particularité était intéressante mais malheureusement ce n’est pas suffisamment exploité.

Par la suite le petit garçon devient adulte, étudiant en médecine. Dans cette partie les histoires avec les ombres ont quasiment disparu, ce que j’ai trouvé dommage. Ce qui m’a d’autant plus déçue c’est que le narrateur travaille au service pédiatrie et j’aurais aimé qu’il garde son âme d’enfant et qu’il continue à voler des ombres, leur parler pour pouvoir mieux comprendre les enfants. En tout cas que ce soit un fait récurrent et plus profond. Pourtant j’ai quand même aimé suivre les aventures de cet étudiant, à l’hôpital et dans ses retours chez sa mère, dans son village d’enfance. 

Le narrateur est un personnage touchant et m’a fait pleurer à un certain moment. Ce petit garçon vit des choses plutôt compliquées à gérer pour lui comme la séparation de ses parents. Il a un ami en or, Luc, toujours là pour lui qu’on retrouve d’ailleurs adulte. Par contre, si Luc est vraiment un pilier pour le narrateur, je n’ai absolument pas compris certains choix. En tout cas on ne peut pas nier que leur amitié est extrêmement solide … Par contre, je n’ai pas réussi à comprendre ni à cerner le personnage d’Yves. Il reste un grand mystère pour moi. 

Si je n’ai pas abandonné ce livre c’est uniquement parce que c’est un roman de Marc Lévy et que l’on peut toujours être surpris. J’adore sa plume et même si j’aurais aimé que les passages avec les ombres soient plus nombreux et plus exploités, j’ai quand même apprécié la seconde moitié du roman même si je n’étais pas passionnée par ma lecture.


Pocket – 293 pages – 7,40 €


Agréable à lire

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s