Les petites reines – Clémentine Beauvais

Les petites reines

J’avais vu passer ce livre sur la blogosphère il y a pas mal de temps et je l’avais ajouté àma wishlist. Après avoir vu la vidéo d’Agathe sur youtube (vidéo de Brunelle) je l’ai ajouté à mes priorités. Il n’a pas fait long feu dans ma PAL et je ne regrette absolument pas.

Résumé de l’éditeur 

On les a élues « Boudins de l’année » sur Facebook.
Mais Mireille Laplanche et ses « boudinettes ». Hakima et Astrid, n’ont pas l’intention de se lamenter sur leur sort !
Elles ont des mollets, des vélos, et elles comptent bien rallier Bourg-en-Bresse à Paris…
… pour s’incruster à l’Élysée !
Place aux Petites Reines !!!

Ce que j’en ai pensé

Dans ce livre, on suit l’histoire de trois adolescentes élues boudins de bronze, d’argent et d’or du collège-lycée de Bourg-en-Bresse. Evidemment c’est une élection cruelle qui se passe sur Facebook mais cette année Mireille Laplanche n’est plus boudin d’or. Elle est boudin de bronze et décide de regarder de plus près qui sont ces deux filles devant elle. Astrid prend les devants et va rendre visite à Mireille. Elle est démoralisée par cette histoire et toutes les deux prennent la décision d’aller voir Hakima. Toutes trois vont se lancer dans un projet fou : se rendre à Paris pour le 14 juillet, à vélo.

Mireille est un personnage haut en couleurs. Elle est très franche et dit ce qu’elle pense sans forcément réfléchir aux conséquences. Elle a énormément d’humour et j’ai bien apprécié ses jeux de mots. J’ai beaucoup apprécié son évolution au fil du livre. Astrid vit très mal son statut de boudin d’or. Au cours de leur périple, elle va se révéler très attentionnée et elle est celle à qui l’on peut se confier, un peu comme une grande soeur. Hakima est la plus jeune des trois. Elle est celle qui m’a le plus touchée en raison de sa timidité, de sa naïveté et de sa fraîcheur. Elle n’ose pas se plaindre, de peur de déranger.

Les trois filles sont très attachantes. Elles ont chacune leur caractère mais un lien fort les unit. Avant cette élection de boudins elles ne se connaissaient pas, pourtant la différence d’âge et de maturité ne les empêchent pas de construire une belle amitié solide. L’histoire est très réaliste, les filles ne partent pas seuls sur les routes de France. Kader, le frère d’Hakima, les accompagne. C’est un homme brisé qui m’a beaucoup touchée et qui va profiter de ce périple pour faire comme les filles, se surpasser.

Les petites reines c’est avant tout une aventure humaine, pleine de surprises, de tendresse et d’amitié. La plume de Clémentine Beauvais est fluide et addictive. L’histoire est écrite du point de vue de Mireille qui est pleine d’autodérision. Il y a beaucoup d’humour et de second degré dans ce livre. Au fil des pages, on découvre des messages forts disséminés par l’auteure sur les apparences physiques, la confiance en soi, le dépassement de soi et le harcèlement.

Une aventure drôle, pétillante et touchante


Sarbacane – 270 pages – 15,50 €


coup de coeur

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s