La sélection – Kiera Cass

La sélection

A force de voir passer cette saga j’ai eu envie de la découvrir. C’est une bonne lecture mais sans plus.

Résumé de l’éditeur

35 Candidates.
1 Couronne.
La compétition de leur vie.
Trois cents ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illeá, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne. 

Elles sont trente-cinq jeunes filles : la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l’héritier du trône.
Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’oeil des caméras…
Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…
Tout jeu comporte des règles, et les règles sont faites pour être transgressées.

Ce que j’en ai pensé 

L’histoire est originale puisqu’il s’agit d’une compétition un peu comme Bachelor (oui oui j’aimais bien regarder ça 🙈) sauf que l’enjeu est quand même d’épouser le prince et accessoirement devenir reine plus tard. Forcément parmi les candidates il y a les filles sincères, les filles discrètes et les pestes. Chacune apporte quelque chose à l’histoire et j’ai aimé détester les pestes, surtout l’une d’entre elles. 

Le royaume d’Illéa divise ses habitants en plusieurs castes. Les Un ont une grande valeur sociale, les Sept et les Huit ne représentent quasiment rien et les Cinq comme America réussissent à s’en sortir mais souffrent parfois de la faim. America est dans le domaine de la musique, elle chante pour des familles aisées.

J’ai eu beaucoup de mal avec le personnage d’America au début. Peu à peu je l’ai appréciée de plus en plus mais je ne me suis pas vraiment attachée à elle. Elle est déterminée et sait ce qu’elle veut et ne veut pas mais certaines choses m’ont dérangées. Dès les premières pages, j’ai eu du mal à la comprendre par rapport à Aspen. C’est un personnage que je n’ai pas du tout apprécié. Le prince Maxon n’a aucune expérience avec les filles, il est parfois un peu maladroit mais touchant. Je me suis attachée à ce personnage qui, je pense et j’espère, nous réserve quelques surprises pour la suite.

La plume de Kiera Cass est fluide et addictive. Ce premier tome se lit très vite. Malgré quelques passages un peu long, il y a du rythme et des rebondissements qui donnent envie de continuer la lecture. Même si je trouvais plutôt bien et que j’ai eu du mal à accrocher au début, j’ai envie de connaître la suite. 


Robert Laffont Collection R – 360 pages – 16,90 €


Bonne lecture

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s