Un palais d’épines et de roses – Sarah J. Maas

Un palais d'épines et de roses

Feyre chasse dans la forêt pour nourrir son père et ses deux soeurs. Elle commet la grave erreur de tuer un loup, démesurément grand. Ce loup était en réalité un Fae. Un soir, une bête débarque chez elle et la punit pour son crime en l’emmenant sur ses terres à Prythian, le royaume des immortels. Mais la prison de Feyre est un grand palais magnifique. Son geôlier Tamlin, un grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse. Un mal étrange ronge ce royaume et risque de s’étendre aux terres des mortels.

Ce que j’en ai pensé 

J’ai lu ce livre pour la lecture commune du mois d’octobre organisée par Mélanie sur la page facebook Strawberry Books (le lien juste ici).

Ce livre est une réécriture du conte de la Belle et la Bête. Au début j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire mais une fois le premier quart du livre passé, ça allait beaucoup mieux et j’ai pu beaucoup plus apprécier ma lecture.

Feyre est une jeune femme courageuse et déterminée. Sa mère est décédée depuis quelques années et son père est dans l’incapacité de nourrir ses trois filles. Elle doit alors chasser pour subvenir aux besoins de sa famille. Mais elle fait l’erreur de tuer un loup qui s’avère être un immortel. Pour ce crime, Tamlin, un grand seigneur, l’emmène à la cour du Printemps où il vit. Mais Tamlin est masqué, tout comme les autres habitants de la cour du Printemps.

Prythian est un lieu très mystérieux et curieux. Feyre n’est pas vraiment prisonnière, elle vit dans un palais magnifique, mange à sa faim et sa vie est de meilleure qualité qu’auprès de sa famille. De manière générale j’ai apprécié les personnages. Tamlin est assez mystérieux ce qui le rend encore plus touchant. J’ai très vite apprécié ce personnage, tout comme Lucien qui est un personnage qui apporte des petites touches humoristiques.

Le petit point négatif pour moi c’est l’univers (mais c’est aussi un point positif haha). J’ai beaucoup apprécié l’univers mais je l’ai trouvé un peu complexe et difficile à mettre en place.Parfois je me sentais un peu perdue durant la lecture. Mais comme c’est écrit du point de vue de Feyre je pense que c’était voulu de la part de l’auteure. Le positif c’est qu’on découvre et on comprend peu à peu. Ça rend la lecture encore plus addictive.Les rebondissements sont très nombreux dans la dernière partie du livre et les révélations s’enchaînent. Si j’ai eu un peu de mal avec le premier quart du livre, j’ai dévoré le dernier sans pouvoir interrompre ma lecture ! 

Une réécriture de la Belle et la Bête dans un univers Fantasy mystérieux. 


La Martinière Jeunesse – 528 pages – 18,90 €


Bonne lecture

Publicités

2 commentaires sur « Un palais d’épines et de roses – Sarah J. Maas »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s