Tu comprendras quand tu seras plus grande – Virginie Grimaldi

Tu comprendras quand tu seras plus grande

Pour fuir sa vie parisienne, Julia a tout plaqué pour débarquer comme psychologue aux Tamaris, une maison de retraite à Biarritz. Pourtant le lieu semble mal choisi pour se remettre du décès de son père et de la perte de sa grand-mère Maminou. L’autre problème c’est qu’elle n’a pas vraiment d’affection pour les personnes âgées. Entre papis farceurs, collègues au coeur brisé et le gang des mamies, difficile d’imaginer comment Julia va reprendre goût à la vie.

Ce que j’en ai pensé

Ce roman a été un gros coup de cœur. Je suis passée par tout un tas d’émotions en très peu de temps.

Pour commencer, les personnages sont tous attachants. Julia est un personnage auquel on peut facilement s’identifier, notamment en raison de la perte d’un proche. On commence par la voir à travers ses failles et ses peurs. Même si parfois j’ai eu envie de la secouer doucement pour qu’elle réagisse, j’ai beaucoup apprécié ce personnage qui m’a touchée et fait rire. Elle est accueillie à bras ouverts par Greg et Marine, ses collègues et colocataires qui deviendront ses amis. Ces deux personnages sont très drôles avec des réparties implacables et des idées toutes plus surprenantes les unes que les autres (surtout le passage Dirty Dancing !).

Pendant tout le livre, on suit donc la vie de Julia, ses pensées, ses réactions face à certaines choses. Julia s’attache aux résidents de la maison de retraite et écoutent leurs histoires avec attention. Finalement ils lui apportent beaucoup plus qu’elle n’aurait pu l’imaginer.  On apprend à connaître chacun des résidents au même rythme qu’elle et, par conséquent, ces personnages apportent aussi beaucoup aux lecteurs. L’intrigue contient quelques rebondissements assez inattendus, tant du côté de Julia que du côté des résidents.

Lire un roman de Virginie Grimaldi est toujours un vrai plaisir. Sa plume est fluide, pleine de tendresse, d’émotions et d’humour. Elle aborde tout un tas de thèmes (la mort, la vieillesse, la solitude, la vie, l’amitié, l’amour) avec des mots justes, touchants sans être larmoyants. Elle m’a fait passer du rire aux larmes avec ses personnages haut en couleur. 

Je vous recommande ce roman feel-good, parfait pour passer un excellent moment l’été !

Un roman tendre, frais et drôle. 


Fayard – 512 pages – 19,90 €
Le Livre de poche – 480 pages – 8,10 €


coup de coeur

3 commentaires sur « Tu comprendras quand tu seras plus grande – Virginie Grimaldi »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s