Un sentiment plus fort que la peur – Marc Lévy

Un sentiment plus fort que la peur

Sous une tempête de neige, deux alpinistes font l’ascension du Mont Blanc. Ils glissent, tombent et se retrouvent prisonniers au fond d’une crevasse. Suzie Baker fouille les lieux à la recherche d’une sortie. Elle découvre l’épave d’un avion et un attaché-case contenant des documents, précisément ceux qu’elle cherchait. Ces documents pourraient redorer le blason de sa famille accusée de haute trahison. Avec l’aide du journaliste au New York Times, Andrew Stilman, Suzie va mener une course effrénée pour découvrir la vérité. Tous deux devront déjouer les pièges et les manipulations tendus par les réseaux parallèles des services secrets américains.

Ce que j’en ai pensé

Dans ce roman on retrouve le personnage d’Andrew Stilman que l’on rencontre dans le roman Si c’était à refaire, toujours de Marc Lévy. Même si j’avais trouvé ce roman un peu difficile à lire sur certains passages, j’avais bien apprécié Andrew Stilman. J’étais contente de le retrouver ici. Je n’avais pas lu le résumé et c’était une totale surprise de le retrouver !

Les deux personnages principaux sont Andrew et Suzie Baker. Celle-ci est très mystérieuse. Je n’arrivais pas vraiment à la cerner, à savoir qui elle était. On en apprend peu à peu sur elle et sur sa famille. Ce sont par ces pages que j’ai pu mieux la cerner, sans pour autant être sûre de ses intentions. Andrew est un homme intelligent, réfléchi mais qui peut parfois donner l’impression d’être naïf. Les deux personnages se complètent parfaitement et sont tous deux déterminés à aller au bout de leurs recherches. Même si j’ai eu un peu de mal à cerner Suzie dans la première moitié du roman, je me suis attachée à ces deux personnages.

A aucun moment je ne me suis ennuyée pendant ma lecture. L’intrigue est pleine de rebondissements. Marc Lévy m’a entrainée avec ses personnages dans cette course, cette quête de la vérité. Suzie veut à tout prix blanchir sa grand-mère accusée d’avoir voulu trahir son pays pendant la guerre froide et ainsi rendre justice à sa famille toute entière qui a souffert de cette accusation. Cette enquête se déroule sur fonds d’intérêts politiques et écologiques qui conduiront les personnages sur des sentiers qu’ils n’auraient pas imaginés. Le suspense est présent du début à la fin du roman. 

Une aventure intrigante, haletante et surprenante. 


Robert Laffont/Versilio – 440 pages – 21,50 €
Pocket – 384 pages – 7,40 €


Incontournable

Publicités

3 commentaires sur « Un sentiment plus fort que la peur – Marc Lévy »

  1. Bonjour !
    Ma copine et moi avons créé un blog récemment et elle a rédigé un article sur le livre qui a fait connaître Marc Lévy : Et si c’était vrai ?
    Pourriez-vous passer jeter un coup d’oeil et nous dire ce que vous en pensez svp ? 🙂 et si vous aimez pourquoi pas vous abonner ? 🙂
    Bonne lecture,
    Le Bouquineur
    https://labouquinerieimaginaire.wordpress.com/2017/08/14/et-si-cetait-vrai-de-marc-levy/

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s