J’ai toujours cette musique dans la tête – Agnès Martin-Lugand

J'ai toujours cette musique dans la tête

Véra et Yanis ont la quarantaine, parents de trois enfants et s’aiment comme au premier jour. Yanis travaille dans le bâtiment avec Luc, son beau-frère. Yanis est talentueux, créatif, ambitieux mais Luc, plus prudent refuse le chantier pour lequel Yanis rêve de se plonger. C’en est trop pour Yanis, il démissionne et laisse Luc seul au cabinet. Poussé par Véra et Tristan, le client de ce chantier qui ne veut que lui, Yanis se lance à son compte. Mais le rêve pourrait bien prendre une tournure différente de ce qu’ils espéraient.

Ce que j’en ai pensé 

C’est toujours un plaisir de retrouver la plume d’Agnès Martin-Lugand. Le style est fluide et agréable à lire. J’avais quelques appréhensions au début – qui se sont très vite envolées – parce que cette fois-ci ce n’est pas seulement l’histoire d’un personnage féminin mais d’un couple. Finalement c’est une très bonne lecture. Agnès Martin-Lugand nous propose une alternance des points de vue des deux personnages, Véra et Yanis. Ce procédé donne plus de profondeur à l’intrigue, aux différents sentiments et permettent au lecteur de se faire sa propre idée sur la réalité des choses et pouvoir s’attacher un peu plus à chacun des personnages.

J’ai trouvé les personnages de ce couple attachants. Véra est tellement amoureuse de son mari qu’on est presque obligé de l’apprécier nous aussi. Elle est altruiste, heureuse et son bonheur transperce les pages. Yanis apparaît un peu comme un grand enfant mais c’est ce qui le rend si touchant. J’ai bien apprécié les enfants aussi, plus particulièrement Joaquim l’aîné. Il a son petit caractère mais il est assez mature pour son âge et réactif quand les choses ne vont pas. Du haut de ses huit ans, il s’occupe de son frère et de sa soeur mais aussi de sa mère quand il y a un problème. Un autre personnage que j’ai beaucoup apprécié mais qu’on ne voit malheureusement pas assez c’est Charlotte, la meilleure amie de Véra.

La fin est assez prévisible même si quelques détails le sont moins. Je trouve que cette fin est beaucoup trop rapide, les choses s’accélèrent vraiment dans les dernières pages. Mais cela n’a absolument pas entaché mon plaisir de cette lecture. 

Un roman qui aborde différents thèmes quotidiens : amitié, amour, sacrifices, vie professionnelle. 


Michel Lafon – 360 pages – 18,95 €


Incontournable

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s