Hunger Games – Suzanne Collins

A Panem les Hunger Games ont lieu chaque année. Le tirage au sort désigne deux tributs âgés de 12 à 18 ans, un garçon et une fille, pour représenter leur district. Ce sont 24 jeunes issus des douze districts qui s’affronteront dans l’arène créée par le Capitole. Un seul d’entre eux vaincra, les autres mourront. Le vainqueur sera acclamé, deviendra célèbre et riche. Les Hunger Games sont une véritable institution à Panem depuis plus de 70 ans. Tous les habitants ont l’obligation de regarder les transmissions télévisées de cette télé-réalité sinistre, créée pour contrôler le peuple par la crainte.

Dans le district douze, Prim est tirée au sort pour devenir tribut. Katniss n’hésite pas une seconde et se porte volontaire comme tribut pour épargner sa petite soeur. A 16 ans, survivre est une seconde nature chez elle.

Ce que j’en ai pensé

Je n’avais encore jamais lu ni vu les films. J’avais toujours refusé d’entendre parler de cette saga parce que le principe d’envoyer des jeunes s’entretuer dans une arène me dérangeait. Du coup même si cette saga n’est pas constituée uniquement des jeux ça ne m’intéressait pas. Mais depuis quelques temps j’avais envie de me plonger dans les livres et c’est chose faite. Bien sûr mon avis a changé quand j’ai commencé à lire cette saga et plus particulièrement à partir du deuxième tome L’embrasement.

On suit toute la saga du point de vue de Katniss. J’ai beaucoup aimé ce personnage, je l’ai trouvé très loyale, très forte mais parfois un peu passive par rapport à son rôle. Le personnage de Peeta, tribut masculin du district douze, m’a beaucoup touchée. Il paraît faible, suiveur par moments mais on se rend compte très vite qu’il est surtout protecteur, sensible et digne.

Par contre, je n’ai pas accroché avec le personnage de Gale dès le début. Je ne saurais pas trop dire pourquoi sans rien spoiler mais je le trouvais peut-être un peu trop sûr de lui et lâche aussi parce que je pensais qu’il se serait porté volontaire pour protéger Katniss dans l’arène.

Ensuite un personnage qui m’a troublée dans le sens où un coup je l’adorais un coup je le détestais, c’est Haymitch. Il est le seul du district douze à avoir remporté les Hunger Games et devient donc le mentor de Katniss et Peeta. Il est très doué pour pousser les deux adolescents dans leurs retranchements. Il est à la fois piquant, touchant et insupportable. 

J’ai également beaucoup apprécié d’autres personnages qui n’interviennent qu’à partir du deuxième tome comme Finnick et Beetee.

L’intrigue en elle-même est assez prévisible pour le premier tome. Forcément si il y a une suite on se doute qu’on va retrouver certains personnages de ce tome. Mais les événements pendant les Jeux sont assez troublants. Comme on vit les choses uniquement du point de vue de Katniss, on se pose pas mal de questions sur certains événements. Certaines morts m’ont fait presque pleurer tant c’était insupportable. Bien sûr le principe est qu’il ne doit rester qu’un seul survivant mais la mort d’un personnage en particulier m’a beaucoup touchée.

Tout s’accélère dans les tomes suivants et je les ai trouvé plus addictifs. Il se passe plus de choses et on comprend mieux le fonctionnement de Panem et de ses districts. On rencontre plus personnellement le Président Snow, froid et cynique. On en sait plus aussi sur le district treize, détruit avant l’instauration des Hunger Games. Les rebondissements s’enchaînent et il devient de plus en plus difficile de poser son livre tellement on veut savoir comment les choses vont évoluer.

Par contre je trouve que la fin du dernier tome passe trop vite sur certains points. J’aurais aimé que certaines choses soient dites et non passées sous silence de cette manière. Peut-être qu’avoir le point de vue d’un autre personnage aurait pu être intéressant de temps à autre, surtout à la fin de la saga.

En tout cas c’est une saga que je vous conseille fortement. On ne voit pas le temps passer, les pages défilent et on arrive très vite à la fin.

Une saga addictive, touchante et pleine de rebondissements. 


Hunger Games (tome 1) – Pocket Jeunesse – 400 pages – 18,15 € (Grand format)
Hunger Games (tome 1) – Pocket Jeunesse – 432 pages – 7,80 € (Format poche)
L’embrasement (tome 2) – Pocket Jeunesse – 400 pages – 18,15 € (Grand format)
L’embrasement (tome 2) – Pocket Jeunesse – 432 pages – 7,80 € (Format poche)
La révolte (tome 3) – Pocket Jeunesse – 432 pages – 18,15 € (Grand format)
La révolte (tome 3) – Pocket Jeunesse – 464 pages – 7,80 € (Format poche)

Romans à lire dès 13 ans


Incontournable

Publicités

3 commentaires sur « Hunger Games – Suzanne Collins »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s