Mala Vida – Marc Fernandez

Mala vida

Depuis maintenant six mois, l’AMP (parti politique de droite néo-franquiste) est au pouvoir en Espagne. Cette victoire est marquée par l’assassinat de Paco Gómez, descendant d’une famille partisante du dictateur Franco, première victime d’une succession de meurtres. Malgré son appartenance non-cachée au parti de gauche, le journaliste Diego Martín est toujours à l’antenne radiophonique pour son émission hebdomadaire. L’objectif de son émission est de faire du bruit, de dénoncer les corruptions, d’enquêter sur des affaires délicates à l’aide de ses amis David Ponce, juge, et Ana Durán, détective privée. Alors quand l’avocate Isabel Ferrer lance un appel via son association (Association Nationale des Enfants Volés) destinée à dénoncer le vol de milliers d’enfants pendant la dictature, Diego Martín n’hésite pas une seule seconde à mener l’enquête. Il met tout en œuvre pour faire connaître à ses auditeurs toutes les preuves et tous les témoignages dont il dispose.

Ce que j’en ai pensé

Tout d’abord je remercie les Lecteurs.com et Le livre de poche pour cette découverte.

J’avais beaucoup entendu parler de Marc Fernandez alors quand le site Lecteurs.com a lancé un concours pour gagner un exemplaire du roman Mala Vida j’ai vite participé.

C’est la première fois que je lis un polar historique. J’ai été très vite happée par l’histoire grâce à la plume de Marc Fernandez. Il n’y a pas de longues descriptions, les actions sont décrites précisément et le style d’écriture est fluide, concis.

Par l’intrigue, Marc Fernandez met en lumière l’histoire glaçante des bébés volés par la dictature Franquiste. Des femmes se voyaient privées de leur bébé. Il était annoncé à chacune que leur enfant était mort-né. Mais ce mensonge masquait le terrible trafic qui se jouait : la revente des bébés à des familles pro-franquistes. Au cours de leur enquête, les personnages recueillent différents témoignages troublants, poignants et bouleversants, face auxquels on ne reste pas insensible.

Dans le même temps une série de meurtres a lieu à différents endroits en Espagne. Toujours le même mode opératoire, aucun indice. On apprend assez rapidement qui est le meurtrier mais il nous reste à savoir quel est le mobile et pourquoi ces personnes d’horizons différents.

Les personnages de Diego, Ana, David et Isabel sont touchants et attachants. Le roman est trop court, on arrive très vite à la fin sans forcément s’en rendre compte. J’ai eu un petit pincement au coeur en refermant le livre, j’aurais aimé en savoir plus, que l’histoire se poursuive. Marc Fernandez nous ouvre les yeux sur des événements peu connus mais terribles qui se sont produits sous la dictature de Franco. Il nous donne aussi à réfléchir sur la loi d’amnistie qui écarte la poursuite des crimes franquistes, notamment dans le cadre de l’affaire des bébés volés.

Un roman addictif, bouleversant et glaçant de vérité.


Préludes Editions – 288 pages – 13,60 €
Le Livre de Poche – 288 pages – 7,10 €


Incontournable

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s