Carry on – Rainbow Rowell

Carry on

C’est la dernière année à l’école de magie de Watford pour Simon Snow. Cette année aurait pu se dérouler normalement mais c’était sans compter sur la menace du Humdrum qui plane au-dessus de sa tête. En arrivant à l’école il pensait retrouver sa petite amie Agatha, sa meilleure amie Pénélope, son mentor le mage et son ennemi mais colocataire de chambre Baz. Tout ne se passe pas comme prévu puisque rien ne va plus dans l’idylle de Simon et Agatha, le mage souhaite l’éloigner de Watford pour le protéger du Humdrum et Baz est absent les premières semaines. Cette absence va bien sûr intriguer Simon qui s’imagine plein de choses.

Ce que j’en ai pensé

Je trouve que Rainbow Rowell a écrit un roman remarquable. Quand j’ai commencé à lire le livre j’ai été interpellée par les ressemblances avec l’univers d’Harry Potter, un peu comme si je lisais une fan fiction. Mais ce n’est pas un copier/coller du travail de J.K. Rowling. Simon ressemble à Harry Potter, Pénélope à Hermione, Baz à Drago, le mage à Dumbledore, le Humdrum à Voldemort et Watford à Poudlard. Mais en avançant dans le roman on se rend compte que ces ressemblances sont plus de « surface » et que chacun a sa propre histoire, son passé, son caractère les éloignant ainsi de l’univers d’Harry Potter. L’univers créé possède sa propre identité et des codes qui lui sont propres. Au début j’ai été un peu gênée par ces ressemblances. C’est lorsque le personnage de Baz a fait son apparition que j’ai pu totalement me détacher des images d’Harry Potter et vraiment apprécier ma lecture.

Les personnages sont attachants, tout particulièrement le personnage de Baz. Bien qu’il soit un ennemi de Simon depuis des années, il y a quelque chose de touchant en lui que l’on découvre au fil des pages. Mon attachement à ce personnage grandissait alors tout comme j’étais de plus en plus attachée à Simon. Pourtant au début je trouvais le personnage de Simon un peu agaçant. J’avais la désagréable impression qu’il voulait rester à Watford quitte à se faire attaquer par le Humdrum et risquer la vie des autres élèves, simplement pour paraître un héros (ce n’est que l’impression que j’ai eu au début du livre).

Rainbow Rowell nous propose de découvrir les intrigues à travers le point de vue de plusieurs personnages. Parfois deux points de vue de personnages qui sont ensemble au moment de l’action se suivent, ce qui donne plusieurs manières de percevoir les événements. Ce livre nous offre plusieurs intrigues et le roman prend vraiment un nouveau tournant au moment où les intrigues s’entremêlent, le rythme s’accélère et les pages défilent. La romance est présente dans le roman mais ce n’est pas l’intrigue principale, même si je trouve qu’elle apporte beaucoup aux différents personnages et aux résolutions des intrigues. Cette romance, comme tout un tas de détails, est inattendue et on se laisse surprendre quant au déroulement de la suite des événements. 

Je n’ai pas lu Fangirl qui est lié à Carry on et cela ne m’a pas dérangée. On sent bien dès le début que les personnages ont vécu des choses avant le début de ce roman puisqu’il s’agit de leur dernière année à Watford. Même si ça peut sembler dérangeant on ne se perd pas du tout dans l’intrigue et c’est une performance de la part de Rainbow Rowell ! Elle a réussi à écrire un roman qui serait en théorie un tome 8 mais dont on ne lira jamais les tomes précédents.

Un roman magique, addictif et tendre. 


Pocket Jeunesse – 592 pages – 18,90 €

Roman à lire dès 13 ans


Incontournable

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s