Jungle Park – Philippe Arnaud

jungle-park

Avec son roman Jungle Park, Philippe Arnaud nous fait voyager dans le futur, en 2050. Antoine Belluin, dit Tony, est directeur d’un célèbre parc d’attraction aux Etats-Unis : Africaland. Accusé et condamné de terrorisme, il se retrouve parachuter en Afrique où les plus grands criminels sont emmenés pour mourir. Tony survit à cette chute et ce territoire hostile avec l’aide d’un homme, Jean-Baptiste. Il va très vite se rendre compte que l’Afrique dans laquelle il se trouve est très différente de ce qu’il vendait dans son parc d’attraction.

De son côté, Joannie Belluin, fille de Tony, ne croit pas en la culpabilité de son père et reste persuadée qu’il n’est pas mort. C’est avec une détermination sans faille qu’elle va tenter le tout pour le tout pour retrouver son père et prouver qu’il est innocent.

Ce que j’en ai pensé 

J’ai reçu ce livre dans le cadre de l’opération Explobook organisée par lecteurs.com (je vous mets le lien ici), je les remercie pour l’envoi de ce livre et cette découverte !

Je ne suis pas fan des histoires futuristes mais je suis contente d’avoir pu découvrir ce roman. Malgré un démarrage un peu long à venir, l’intrigue est très bien ficelée. Une fois la première partie du livre passée, il devenait de plus en plus difficile de faire des pauses dans ma lecture tellement je voulais connaître le fin mot de l’histoire. Le rythme s’accélère au fil des pages et la fin est surprenante. Plus j’approchais de la fin et plus j’avais peur d’une fin un peu bâclée mais pas du tout ! Philippe Arnaud prend le temps de poser toutes les explications qui permettent au lecteur d’avoir une réponse à toutes les questions qu’il a pu se poser au cours de sa lecture. Philippe Arnaud alterne les moments d’action et les moments de réflexion, accentués par les nombreux dialogues.

Les personnages ont tous quelque chose auquel on s’attache par leur caractère, leurs convictions et leur détermination. La famille est un élément important dans l’intrigue que l’on voit à travers le personnage de Joannie, courageuse et déterminée pour retrouver son père. Mais Philippe Arnaud nous pousse également à réfléchir à propos de notre planète. J’ai été parfois mal à l’aise de constater ce que pourrait devenir notre monde, de ce que l’Afrique pourrait devenir. Derrière cette intrigue se cache un texte déstabilisant et parfois dérangeant.

Pour finir, même si ce n’est pas mon genre de prédilection, j’ai apprécié ce roman plein d’émotions, de rebondissements et de réflexions.


Sarbacane – 224 pages – 15,50 €

Roman à lire dès 13 ans


A découvrir

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s